Agri49 JPG
Accueil > Actualités

Abus de position dominante : Lactalis persiste et signe

Nadège Lefort Webmaster Agri49//FDSEA49
Le 03/02/2017 à 11:21 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Envoyer à un ami I Imprimer cet article
Abus de position dominante : Lactalis persiste et signe

Réaction de Frédéric Vincent, fédération départementale laitière et administrateur FNPL

" Après un bras de fer sans précédent cet été, où il a fallu près d’une semaine de mobilisation et 24 heures de négociation pour obtenir une revalorisation du prix du lait (conforme à ce que d’autres entreprises laitières avaient déjà consenti, sans confrontation avec les éleveurs laitiers), voilà que Lactalis décide de punir ceux qui ont osé s’exprimer dans une émission de télévision à grande écoute « envoyé spécial » en mettant un terme de façon unilatérale à leur relation de fourniture de lait.

Cela illustre la toute-puissance de cette entreprise de transformation laitière et le déséquilibre criant qui existe dans les relations entre producteurs et industriels. Les producteurs sont pieds et poings liés à leur entreprise et subissent des relations commerciales à sens unique. Si le premier groupe laitier mondial donnait l’exemple en ayant des relations transparentes, respectueuses et constructives avec ses fournisseurs, il n’y aurait pas de sujet. Mais, Lactalis a fait un autre choix, celui de faire régner la terreur et de prospérer aux dépens de ses fournisseurs - les producteurs de lait -  grâce auxquels le groupe a réussi à bâtir un empire.

Plus globalement, ce que nous condamnons, c'est l'impossibilité pour les producteurs laitiers de changer de client. Car ne nous y trompons pas, les livreurs de lait sont les fournisseurs et non les employés d'une entreprise. Lactalis est un client imposé, notamment par l'historique de l'exploitation, avec un contrat imposé. Nous faisons donc face à un abus de position dominante.

Les contrats avec les entreprises privées ont des clauses abusives et les règlements intérieurs des coopératives imposent beaucoup de devoirs mais donnent peu de droits. La politique de non-agression entre les entreprises qui consiste à ne pas "s'échanger" les producteurs est intolérable d'autant plus qu'elles ne se privent pas de faire des échanges de collecte quand cela les arrange. Il est donc nécessaire de rééquilibrer les relations commerciales entre producteurs et transformateurs, cela passe dans un premier temps par la possibilité des producteurs laitiers à choisir leur client.
Beaucoup d'exemples nous le montrent, sur le long terme la politique de la terreur n'a jamais été une réussite."

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri49.fr
DERNIERES NEWS

Vidéo de la semaine

Comment souscrire à l'offre électricité FDSEA ?
http://www.servicederemplacement.fr/webtv/maladie-accident-osez-anticiper-les-coups-durs
météo
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
RSS twitter Dailymotion

La question de la semaine

Comment trouvez-vous ce nouveau site ?

Les choix
Les choix
Les choix
Les choix
Répondre à la question de la semaine
Agri49

Agri49
14 Avenue Jean Joxé
49100 Angers
Téléphone : 02 41 96 76 29