Agri49 JPG
Accueil > Actualités

Dégâts de sangliers : le calcul des indemnités n’est pas le reflet des conséquences économiques

Aurélien Teneze
Le 31/03/2017 à 16:41 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Envoyer à un ami I Imprimer cet article
Dégâts de sangliers : le calcul des indemnités n’est pas le reflet des conséquences économiques
agri49

Jeudi 30 mars agriculteurs et responsables FDSEA ont convié la presse à Feneu pour dénoncer les dégâts de sanglier

« Nous connaissons un mois de mars catastrophique avec beaucoup de dégâts de sangliers qui ont pour conséquence beaucoup de tension en campagne. Tous les ans, la population de sangliers augmente, on ne va bientôt plus maîtriser la population » déplore Jacky Terrien, vice-président de la section dégâts de gibier de la FDSEA.

La méthode de calcul des indemnités n’est pas le reflet des conséquences économiques

14 ha de blé ont été touchés par des dégâts de sangliers. 2800 trous ont été comptabilisés dans la parcelle ce qui a été estimé à 0,07 ha soit un montant de préjudice selon les grilles de la fédération de chasse de 120€... Le seuil d’indemnisation étant fixé à 230€ en culture et 100€ en prairie, l’agriculteur ne sera pas indemnisé. Il risque en contrepartie de recevoir une facture pour prendre en charge les frais de l’estimateur. « C’est la double peine » dénonce l’agriculteur concerné par les dégâts. « Les conséquences économiques ne sont pas prises en compte à leur niveau réel.

« Si les sangliers entrent dans une pâture, les vaches s’affolent, cassent les clôtures et peuvent se retrouver surla route » dénonce un autre agriculteur. « Le risque d’accident est important et les animaux peuvent se retrouver à plusieurs km, certains peuvent se blesser. Toutes ces situations ne sont pas prises en compte. » 

Les agriculteurs demandent deux choses essentielles : que la population de sangliers soit efficacement régulée, et que, lorsqu’il y a des dégâts, ils soient pris en compte à la hauteur réelle de leurs conséquences économiques.

« Tout le monde est concerné sur le département. Et dans une période de crise comme on connait, on ne prend pas en compte le préjudice économique et encore moins le préjudice moral que les agriculteurs subissent » rappelle Frédéric Vincent, membre du bureau de la FDSEA.

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri49.fr
DERNIERES NEWS

Vidéo de la semaine

Comment souscrire à l'offre électricité FDSEA ?
http://www.servicederemplacement.fr/webtv/maladie-accident-osez-anticiper-les-coups-durs
météo
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
RSS twitter Dailymotion

La question de la semaine

Comment trouvez-vous ce nouveau site ?

Les choix
Les choix
Les choix
Les choix
Répondre à la question de la semaine
Agri49

Agri49
14 Avenue Jean Joxé
49100 Angers
Téléphone : 02 41 96 76 29