Agri49

Dérive de produits : protéger les lieux sensibles

Marie Rullier(FDSEA 49)
Le 12/10/2017 à 15:30
Dérive de produits : protéger les lieux sensibles

Une charte pour détailler les mesures efficaces

Des mesures à prendre auprès des sites sensibles

Le préfet de chaque département a pris, l’hiver dernier, un arrêté concernant la protection des lieux accueillant des personnes vulnérables contre les risques de dérives de produits phytosanitaires. Ces arrêtés concernent les parcelles jouxtant les établissements scolaires, les crèches, haltes garderies, relais d’assistantes maternelles (RAM), les centres de loisirs, les aires de jeux destinées aux enfants dans les parcs, jardins et espaces verts, les terrains de sport et de loisirs ouverts au public, les hôpitaux, les établissements de santé, les établissements qui accueillent ou hébergent des personnes âgées, les établissements qui accueillent des personnes handicapées. Dans ces parcelles, « toutes dispositions doivent être prises par l’applicateur en cas d’épandage de produits phytopharmaceutiques pour éviter leur entraînement en dehors de la parcelle traitée ».

Buses anti-dérive, haie, horaires ou distance

Le premier enjeu est le respect de la réglementation habituelle et la prise en compte des conditions météorologiques : pas de traitement si la vitesse du vent dépasse 19 km/h, respect des conditions de l’AMM indiquées sur l’étiquette. De plus, l’agriculteur doit mettre en place au moins une mesure de protection : « des haies, des équipements pour le traitement ou des dates et horaires de traitement permettant d'éviter la présence de personnes vulnérables lors du traitement ». Si ces mesures de protection ne peuvent pas être mises en place, une distance doit être respectée lors du traitement : 5 m pour les cultures basses, 20 m pour les vignes, 50 m pour les arbres fruitiers (à partir de la limite de parcelle).

Une charte pour faciliter la mise en œuvre

Une charte a été rédigée au niveau régional pour aider les agriculteurs à trouver des solutions adaptées. Elle détaille, sous forme de fiches, les moyens pour limiter la dérive. Elle se veut aussi un guide pour organiser la concertation entre agriculteurs et établissements concernés. Elle est téléchargeable ci-dessous.

Quelles mesures de protection sont adaptées

- Dates et horaires : les traitements doivent être terminés une heure avant l’ouverture et ne peuvent reprendre qu’une heure après la fermeture de l’établissement.

- Haie : elle doit être au moins aussi haute que la culture ou que les buses de traitement. Elle doit être suffisamment homogène, large et en végétation au moment de l’épandage, de façon à filtrer le maximum de dérive.

- Matériels limitant la dérive :il s’agit de buses antidérive ou de pulvérisateurs antidérive (en arboriculture ou viticulture). La liste des matériels reconnus par le ministère de l’agriculture est régulièrement mise à jour, elle est disponible sur www.agri49.com (rubrique info conseils).


Fichier à télécharger

ENVIRONNEMENT

  • Nitrates Phosphore
  • Phytosanitaires
  • Gestion des déchets
  • Biodiversité
  • Energie - Gaz à effet de serre
  • Pollinisateurs
  • ICPE
  • Zones humides
  • Eau : SDAGE/SAGE

Vidéo de la semaine

Emploi : La FNSEA porte ses demandes auprès du Premier Ministre
météo
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
RSS twitter Dailymotion

La question de la semaine

Comment trouvez-vous ce nouveau site ?

Les choix
Les choix
Les choix
Les choix
Répondre à la question de la semaine
Agri49

Agri49
14 Avenue Jean Joxé
49100 Angers
Téléphone : 02 41 96 76 29