Agri49
Accueil > Actualités

EGAlim en Maine et Loire : FDSEA et JA attendent du concret

Aurélien Teneze
Le 13/04/2018 à 11:03 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Envoyer à un ami I Imprimer cet article
EGAlim en Maine et Loire : FDSEA et JA attendent du concret
©agri49

Le Préfet du Maine et Loire lance une déclinaison départementale ciblée sur la restauration hors foyer.

A la suite des Etats Généraux de l’Alimentation, une orientation forte vise à renforcer la part des aliments locaux, bio ou sous signes officiel de qualité dans la restauration collective. Afin de décliner ses orientations sur le département, tous les acteurs de la restauration hors foyer, les pouvoirs publics et les responsables agricoles se sont réunis ce lundi 9 avril sous la présidence du Préfet.

Réseau Local Anjou, précurseur sur le département

« En Maine et Loire, l’association des Maires, le Conseil départemental et la Chambre d’agriculture travaillent de concert depuis 2009 pour introduire des produits locaux dans la restauration hors domicile à travers le Réseau Local Anjou. Un travail précurseur et une initiative très intéressante pour le département » a rappelé en introduction Bernard Gonzalez, Préfet du Maine et Loire. « Les produits locaux garantissent la traçabilité, la qualité sanitaire et la qualité du produit. Mais si on les compare au moins cher, l’équation est impossible » a rappelé Michel Brossier, référent du réseau local pour la Chambre d’agriculture, aux acteurs de la RHF.

Des initiatives positives mais un changement de fond nécessaire dans la politique des approvisionnements

Cette table ronde a été l’occasion de présenter quelques initiatives intéressantes mais un travail de fond semble encore nécessaire pour changer les pratiques. « Les PME du département sont découragées. Nous ne répondons plus aux appels d’offre des marchés publics. Les procédures sont extrêmement complexes et au final, dans la majorité des cas, seul le prix est privilégié » a alerté une entreprise du département.

Remettre la rémunération des producteurs au cœur du dispositif

Pour Jean-Marc Lézé, Président de la FDSEA « il faut repartir du point de départ des EGA, la rémunération des producteurs. Les garanties qu’apportent les produits locaux ont un prix. Néanmoins, dans ces débats il ne faut pas oublier la restauration commerciale et le non alimentaire. Le végétal spécialisé est un secteur d’activité très important sur notre département, les collectivités doivent revoir leurs politiques d’approvisionnement pour l’embellissement des espaces publics ». 

Une charte d’engagement va être proposée

Sur proposition de François Beaupère, Président de la Chambre d’agriculture, un travail va débuter sur une charte d’engagement des acteurs de la filière pour s’orienter vers plus d’approvisionnement local. « Nous attendons des engagements réels, très concrets et qui ne restent pas des cas particuliers » a insisté Jean-Marc Lézé.

 

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri49.fr
DERNIERES NEWS

Vidéo de la semaine

Le contrat de solutions de la FNSEA
météo
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
RSS twitter Dailymotion

La question de la semaine

Comment trouvez-vous ce nouveau site ?

Les choix
Les choix
Les choix
Les choix
Répondre à la question de la semaine
Agri49

Agri49
14 Avenue Jean Joxé
49100 Angers
Téléphone : 02 41 96 76 29