Agri49
Accueil > Actualités

Gestion des risques : il faut du concret !

Marie Rullier(FDSEA 49)
Le 17/10/2017 à 07:39 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Envoyer à un ami I Imprimer cet article
Gestion des risques : il faut du concret !

Communiqué de la FNSEA

A l’occasion du G7 des ministres de l’Agriculture, les 14 et 15 octobre à Bergame, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation a défendu la vision de la France en matière de gestion des risques.

Nous nous en félicitons d’autant plus que la mobilisation de la FNSEA, tant au niveau national qu’à l’échelle européenne a payé. Les discussions sur le projet de règlement « Omnibus » entre le Parlement européen, la Commission européenne et le Conseil ont en effet abouti à un compromis positif. Soulignons en particulier la capacité de soutenir les assurances et les instruments de stabilisation des revenus sectoriels dès 20% de perte (au lieu de 30% actuellement).

Il s’agit d’avancées significatives pour l’avenir de la PAC qui s’inscrivent pleinement dans les discussions nationales sur la gestion des risques initiées à l’occasion du Comité supérieur d’orientation et de coordination de l’économie agricole (CSO).

Ces acquis, que nous portions depuis notre congrès de Brest, donneront la capacité d’accompagner le développement de la politique de gestion des risques qui repose sur une palette d’outils dont la plupart relève d’un choix politique national.

La première brique de cet ensemble, c’est la prévention des aléas avec des mesures simples et efficaces comme par exemple le stockage de l’eau. Nous attendons sur ce point en particulier une position ferme et surtout des décisions concrètes permettant de débloquer la situation.

Dans une période où la volatilité s’accroit, la fiscalité aussi est un levier pour accompagner les entreprises agricoles dans leur développement. Réclamée par tous les acteurs, la possibilité de constituer une épargne de précaution simple et souple d’utilisation est devenue une évidence. Malheureusement, le projet de loi de finances pour 2018 est désespérément silencieux sur ce sujet et nous le regrettons fortement.

La nouvelle donne de notre métier, c’est l’imprévisibilité ! C’est pourquoi, nous avons besoin d’un signal politique structurant fort tant au niveau national qu’européen. L’enjeu est de donner les moyens à l'agriculture européenne d’atteindre le même niveau de protection contre les aléas que les autres grandes agricultures dans le monde.

C’est pourquoi, l’accord européen sur le règlement « omnibus » et les déclarations du ministre vont dans le bon sens. Que la France, dans le jeu des discussions européennes, s’affirme dans son rôle de leader et qu’elle soit en pointe dans la défense d’une politique ambitieuse de gestion des risques est une réelle avancée. Nous attendons désormais que cette volonté politique affichée se concrétise sur un plan national et notamment dans le projet de loi de finances.

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri49.fr
DERNIERES NEWS

Vidéo de la semaine

Comment se déroule un contrôle de l'ASP : identification des bovins
météo
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
RSS twitter Dailymotion

La question de la semaine

Comment trouvez-vous ce nouveau site ?

Les choix
Les choix
Les choix
Les choix
Répondre à la question de la semaine
Agri49

Agri49
14 Avenue Jean Joxé
49100 Angers
Téléphone : 02 41 96 76 29