Agri49
Accueil > Actualités

Lait : interview de Marie-Thérèse Bonneau Vice-présidente de la FNPL et membre du Bureau de la section laitière de la FRSEA Ouest

Aurélien Teneze
Le 13/07/2017 à 13:02 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Envoyer à un ami I Imprimer cet article
Lait : interview de Marie-Thérèse Bonneau Vice-présidente de la FNPL et membre du Bureau de la section laitière de la FRSEA Ouest

Après un mois d’actions syndicales, nous revenons avec Marie Thérèse Bonneau sur la situation des éleveurs.

Début Juin, la FNPL a remis la pression sur le prix du lait et notamment sur les coopératives, Pourquoi ? 
Marie-Thérèse BONNEAU : Les producteurs de lait sont en crise depuis 1000 jours. L’enjeu de cette mobilisation a été d’interpeller les transformateurs et la distribution sur la situation intenable des producteurs de lait. Nous avons besoin d’une revalorisation urgente du prix du lait et les éléments de marché sont réunis pour que le prix du lait progresse. Pour autant, il faut que les industriels et la distribution le prennent en compte sur le marché intérieur. Qui mieux que la coopération peut initier cela et donner l’exemple en renvoyant de la valeur aux producteurs ?!

Suite aux actions, quelles ont été les réponses ?
MTB : Grâce aux producteurs mobilisés, il y a eu une prise de conscience et le prix du lait est revenu au centre des négociations. Sans cela, rien n’aurait bougé, ni chez les transformateurs ni chez les distributeurs.
Nous sommes satisfaits des annonces des distributeurs mais les intentions ne suffisent pas, il faut du concret pour les éleveurs laitiers. Les entreprises qu’elles soient coopératives ou privés ont désormais la responsabilité d’aboutir dans ces négociations avec la revalorisation du prix du lait payé au producteur dès juillet comme unique objectif. Dans ce contexte, ce prix doit être au minimum à la hauteur des coûts de production. 

Mais qu’en est-il concrètement ?
MTB : Les entreprises ont conditionné l’évolution du prix du lait à des acceptations de hausses de la part de la distribution. Ce qui est compliqué pour nous est de savoir ce qui a été demandé et ce qui a été accepté. Mais nous pouvons constater que certaines entreprises ont augmenté leur prix sur juillet, août et septembre. Des hausses ont donc été passées. Dans ce contexte la position de frilosité et d’attente de certaines entreprises et notamment la coopération est inacceptable. Encore une fois les producteurs sont la variable d’ajustement de la relation transformateurs – distributeurs. Les Etats généraux de l’Alimentation doivent mettre un terme définitif à cette situation et montrer que la juste répartition de la valeur est possible.

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri49.fr
DERNIERES NEWS

Vidéo de la semaine

Point d'étape sur les Etats Généraux de l'Alimentation
météo
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
RSS twitter Dailymotion

La question de la semaine

Comment trouvez-vous ce nouveau site ?

Les choix
Les choix
Les choix
Les choix
Répondre à la question de la semaine
Agri49

Agri49
14 Avenue Jean Joxé
49100 Angers
Téléphone : 02 41 96 76 29