Agri49
Accueil > Actualités

Lait : Les bonnes intentions ne suffisent pas 

Damien Boussiron (FDSEA49)
Le 01/08/2017 à 11:41 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Envoyer à un ami I Imprimer cet article
Lait : Les bonnes intentions ne suffisent pas 

Les chiffres de l’Observatoire des prix du lait de la FRSEA Ouest pour le mois de juin.

Au niveau mondial, la croissance de la collecte reste modérée au mois de mai. Seule la production des États-Unis est toujours en progression. Depuis le début d’année, la collecte de l’Union européenne est en recul de -0,5 % avec des disparités entre les États membres (l’Irlande et la Pologne progressent, la France et l’Allemagne reculent). Les marchés de la matière grasse et de la protéine évoluent toujours dans des directions radicalement opposées. En France et dans l’Ouest, la collecte est en repli (-2,5 % sur les cinq premiers mois de 2017 en France), conséquence de deux ans et demi de crise et de conditions climatiques difficiles.
Sur le prix du lait, le réseau FNSEA et FNPL de l’Ouest s’était mobilisé début d’été afin d’interpeller les transformateurs et la distribution sur la situation intenable des producteurs de lait. Sans cette mobilisation, rien n’aurait bougé, ni chez les transformateurs ni chez les distributeurs.
Suite à ces actions, des hausses ont été passées, le prix progresse quelque peu. Mais c’est insuffisant ! Ce n’est pas ce qu’attendent les producteurs de lait pour consolider leur trésorerie. Alors qu’ils jonglent actuellement avec les coups de chaleur et des stocks de fourrages très faibles, les producteurs ont un besoin urgent d’être rassurés sur le devenir du prix.
Force est de constater qu’au-delà des bonnes intentions, c’est la non-concurrence entre les entreprises et entre les GMS qui fait le prix. Et c’est donc le producteur qui est encore une fois la variable d’ajustement du marché intérieur alors que les marchés européens et mondiaux progressent.
La bonne volonté et les intentions louables ne suffisent pas, il faut que les pouvoirs publics mettent définitivement un terme à ces pratiques destructrices de valeurs uniquement pour les producteurs. Les États généraux de l’alimentation doivent avoir cet objectif.

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri49.fr
DERNIERES NEWS

Vidéo de la semaine

Comment se déroule un contrôle de l'ASP : identification des bovins
météo
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
RSS twitter Dailymotion

La question de la semaine

Comment trouvez-vous ce nouveau site ?

Les choix
Les choix
Les choix
Les choix
Répondre à la question de la semaine
Agri49

Agri49
14 Avenue Jean Joxé
49100 Angers
Téléphone : 02 41 96 76 29