Agri49
Accueil > Actualités

Mercosur : Emmanuel MACRON change de cap et sacrifie l'élevage bovin viande français

Aurélien Teneze
Le 28/01/2018 à 04:18 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Envoyer à un ami I Imprimer cet article
Mercosur : Emmanuel MACRON change de cap et sacrifie l'élevage bovin viande français

Emmanuel MACRON a annoncé la signature imminente de l'accord de libre-échange entre l'UE et le Mercosur.

Lors de ses voeux au monde agricole, ce jeudi 25 janvier à Saint-Genès-Champanelle (63), Emmanuel MACRON a annoncé la signature imminente de l’accord de libre-échange entre l’UE et le Mercosur. Pour la Fédération Nationale Bovine "une annonce en contradiction totale avec son discours de Rungis du 12 octobre dernier… et lourde de conséquences pour l’élevage bovin viande français".



« (…) Je ne suis pas favorable à ce que nous nous précipitions pour conclure des négociations commerciales dont le mandat a été donné en 1999. (…) Parce que c’est cela dont il s’agit quand on parle du Mercosur (…) c’est d’un mandat de négociations qu’on voudrait voir aboutir sans qu’il n’y ait de rediscussions autour de la table du Conseil européen alors même que nos connaissances sanitaires et environnementales ont profondément changé. (…) Il est donc indispensable que ces négociations soient réactualisées. (…) On ne peut pas se lancer dans cette affaire en quelque sorte dans une fuite en avant ». C’est par ces mots qu’Emmanuel MACRON, à Rungis, le 12 octobre dernier, tenait à rassurer les éleveurs inquiets des négociations en cours entre l’UE et le Mercosur qui pouvaient aboutir à l’entrée sur le marché européen de plusieurs dizaines de milliers de tonnes de viandes bovines sud-américaines.

Quelques jours plus tôt, son Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Stéphane TRAVERT, affirmait, à l’occasion du Sommet de l’Elevage à Clermont-Ferrand, que la France n’accepterait aucun accord avec le Mercosur contenant une offre de viande bovine.



C’est donc avec d’autant plus de stupeur – et de colère – que les éleveurs réunis au sein de la Fédération Nationale Bovine ont pris acte, aujourd’hui, de la déclaration du Gouvernement de sacrifier leur secteur pour conclure un accord dans les tous prochains jours.

Pour Bruno DUFAYET, Président de la FNB : « Cette décision est aussi incompréhensible que dangereuse pour notre filière. Nous déplorons l’incohérence totale dont fait preuve le Gouvernement qui déclare, dans le même temps, vouloir valoriser un modèle d’élevage français durable, herbager, vertueux, aux garanties incomparables sur le plan sanitaire et efficace dans la lutte contre le changement climatique… et importer de façon massive des viandes répondant à des standards opposés. »



Alors que le Brésil, principal producteur de viandes bovines du Mercosur, est englué depuis des mois dans une affaire de corruption ayant mis en évidence un vaste réseau de commercialisation de viande avariées et que l’élevage sud-américain est responsable de 80% de la destruction de la forêt amazonienne, la signature de ce traité est incompatible avec l’exemplarité sanitaire prônée par la France et les engagements pris dans le cadre des accords de Paris pour la lutte contre le changement climatique.



Face à cette incohérence, les éleveurs s’interrogent : quel cap la France fixe-t-elle à ses éleveurs ? Celui des Etats Généraux de l’Alimentation ou de l’ultra-libéralisation ? Une réponse que devra apporter le Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation à l’occasion du prochain congrès de la FNB, organisé le 8 février prochain à Evreux.


   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri49.fr
DERNIERES NEWS

Vidéo de la semaine

Mobilisation du 10 juin : nous pouvons être fiers !
météo
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
RSS twitter Dailymotion

La question de la semaine

Comment trouvez-vous ce nouveau site ?

Les choix
Les choix
Les choix
Les choix
Répondre à la question de la semaine
Agri49

Agri49
14 Avenue Jean Joxé
49100 Angers
Téléphone : 02 41 96 76 29