Agri49
Accueil > Actualités

Mercosur : inacceptable en l'état !

Marie Rullier(FDSEA 49)
Le 16/12/2017 à 11:53 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Envoyer à un ami I Imprimer cet article
Mercosur : inacceptable en l'état !

Communiqué de la FNSEA

Photo : élevage en feedlots en amérique

La FNSEA, qui n'a de cesse de se battre pour montrer les risques d'un accord Mercosur dangereux pour de nombreuses productions, prend note de l'échec temporaire des négociations UE-Mercosur à Buenos Aires. Grâce aux efforts conjoints de la société civile, des organisations agricoles et des Ministres du commerce extérieur (le représentant de la France étant Jean-Baptiste Lemoyne) de 11 pays de l'Union européenne, mais surtout en l'absence d'offre suffisante de la part du Mercosur, nous assistons à un échec temporaire des négociations.
 
Pourtant, la commissaire Malmström maintient la pression avec la volonté affichée de conclure au premier trimestre de 2018. C'est pourquoi la FNSEA salue la pression constante qui a permis de pointer et de rendre public l'ensemble des dangers de cet accord qui est inacceptable en l'état, à renégocier !  
 
Nous dénonçons une nouvelle fois l'incohérence que représenterait l'importation de produits agricoles qui ne respectent pas nos normes de production sociales et environnementales, alors que la « montée en gamme » de la production alimentaire française reste la priorité affichée par le Président de la République.
 
Au moment où les acteurs de la chaîne alimentaire s'engagent à travers les « Plans de filière » pour répondre aux multiples attentes des consommateurs, le Gouvernement français ne peut pas accepter l'ouverture des marchés au Mercosur. Nous comptons sur son engagement sans faille pour maintenir la cohérence des politiques, sinon les Etats Généraux de l'Alimentation se transformeront en marché de dupes, y compris pour les consommateurs.
 
Enfin, alors même que le Président de la République a organisé le « One Planet Summit », un accord avec le Mercosur s'opposerait aux engagements de l'accord de Paris et remettrait en cause la capacité de l'agriculture européenne de jouer pleinement son rôle dans la lutte contre le changement climatique. Ce serait tuer dans l'œuf la production européenne d'énergies renouvelables par une importation massive de bioéthanol sud-américain et faire fi des captations de COâ‚‚ dans les sols agricoles, possibles notamment grâce aux prairies et à l'élevage.

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri49.fr
DERNIERES NEWS

Vidéo de la semaine

Retour sur les entretiens organisés par le Président de la République
météo
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
RSS twitter Dailymotion

La question de la semaine

Comment trouvez-vous ce nouveau site ?

Les choix
Les choix
Les choix
Les choix
Répondre à la question de la semaine
Agri49

Agri49
14 Avenue Jean Joxé
49100 Angers
Téléphone : 02 41 96 76 29