Agri49
Accueil > Actualités

Observatoire des prix et des marges : la FNPL exige que la transparence des chiffres s’applique aussi à la filière laitière

Aurélien Teneze
Le 20/04/2017 à 15:37 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Envoyer à un ami I Imprimer cet article
Observatoire des prix et des marges : la FNPL exige que la  transparence des chiffres s’applique aussi à la filière laitière

Philippe Chalmin a pointé le comportement de l’aval de la filière laitière.

Dans le cadre du rapport annuel présenté à la presse le 11 avril, le président de l’observatoire Philippe Chalmin a pointé le comportement de l’aval de la filière laitière qui ne permet pas aux experts d’avoir suffisamment de chiffres pertinents pour répondre pleinement à l’objet de ce rapport, transmis au parlement, sur la répartition des marges par maillon de la filière et par type de rayons en GMS. 


La FNPL demande que la transparence sur la formation des prix dans la filière laitière soit réelle et que cesse « l’archaïsme de certains aspects des relations interprofessionnelles » comme celles dans le lait pour reprendre la formule du président de l’observatoire.  Pour Thierry Roquefeuil, « le minimum que l’on puisse attendre d’un observatoire est qu’il soit en capacité d’observer alors qu’il devrait aussi être en mesure de formuler des conclusions en forme de préconisations ». La FNPL réclame une nouvelle fois l’application de la loi Sapin 2 qui prévoit une obligation de transparence notamment dans la publication des résultats comptables des entreprises. 

A ce titre, le président de l’observatoire comme la loi Sapin 2 le prévoit a déposé des requêtes auprès de deux tribunaux de commerce concernant les résultats des entreprises.  Ce qui est flagrant dans le rapport de l’observatoire est l’évolution de la « rémunération permise pour les exploitations laitières » qui baisse depuis 2014. Sur la composition du prix moyen au détail du lait liquide, du yaourt nature, de l’emmental et du camembert : les marges brutes des industriels augmentent, celles des GMS aussi avec une stabilité du prix au détail pour le consommateur.  C’est donc toujours le coût de matière première agricole qui est la variable d’ajustement à la baisse

Philippe Chalmin et le groupe d’expert ont également fait part de leur interrogation sur le taux de marge GMS avant IS (impôts sur les sociétés) du rayon produits laitiers qui est proche de zéro en 2014 et 2015. La FNPL réclame d’urgence des éclaircissements.

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri49.fr
DERNIERES NEWS

Vidéo de la semaine

NON aux accords de libre échange qui mettent en danger l'élevage français !
météo
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
RSS twitter Dailymotion

La question de la semaine

Comment trouvez-vous ce nouveau site ?

Les choix
Les choix
Les choix
Les choix
Répondre à la question de la semaine
Agri49

Agri49
14 Avenue Jean Joxé
49100 Angers
Téléphone : 02 41 96 76 29