Agri49
Accueil > Actualités

Pays de la Loire - Les EDT misent sur la communication

Damien Boussiron (FDSEA49)
Le 15/02/2018 à 17:52 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Envoyer à un ami I Imprimer cet article
Pays de la Loire - Les EDT misent sur la communication

Lors de son assemblée générale le 2 février au Mans, la fédération des EDT Pays de la Loire est notamment revenue sur son souhait de se rapprocher des jeunes, à travers un partenariat avec JA. 

Après Laval en Mayenne en 2016, c’est au MMArena du Mans que s’est déroulée vendredi 2 février l’assemblée générale des EDT Pays de la Loire. La journée a mobilisé 250 adhérents dont environ 180 l’après-midi, à la conférence de l’agro-économiste Jean-Marie Séronie. Le tout était épaulé par 55 sponsors, qui ont exposé à l’extérieur une trentaine de tracteurs, de matériel automatisé et attelé. 



La fédération des EDT Pays de la Loire, qui recense 1 000 entreprises de travaux agricoles, forestiers et ruraux en région dont 184 en Sarthe, a fait le bilan d’une année riche en projets. A commencer par la concrétisation du rapprochement avec Jeunes agriculteurs, entamé il y a deux ans. Le but : intervenir, au même titre que les Cuma, dans le parcours à l’installation des jeunes.



« Alors que les exploitations s’agrandissent et que le bénévolat familial peut se tarir, l’idée est de montrer que l’ETA est une solution complémentaire aux coopératives. Les jeunes peuvent choisir de louer leur petit matériel en Cuma et de faire appel à une entreprise pour le matériel de battage, par exemple. En plus d’un gain sur les charges de mécanisation, nous pouvons leur apporter du conseil », explique Marie-Christine Lemaître, présidente de la fédération des EDT Pays de la Loire.



Un film sur la démarche, réalisé conjointement par les fédérations du Grand ouest, a été lancé le 22 novembre au salon Tech'elevage. « Nous espérons que cela fasse tâche d’huile », dit la présidente. L’initiative s’inscrit dans une volonté de communiquer davantage vers les jeunes, à travers aussi une présence dans les écoles, « le but étant de passer d’être connu à être reconnu. »



Inciter les pratiques vertueuses



Autre fait marquant, l’obtention auprès du conseil régional d’une enveloppe de 200 000 € renouvelable sur trois ans, pour l’investissement en matériel réduisant l’impact des pratiques sur l’environnement. Cette aide, épuisée en 2017, finance à hauteur de 20% le prix du matériel de fenaison -enrubanneuses, autochargeuses, andaineurs...- des bineuses, des outils d’agriculture de précision ou qui se substituent aux produits phytosanitaires.



L’enfouissement des lisiers, préoccupant pour les ETA et les agriculteurs, a été l’objet d’une démonstration en Vendée en 2017. « Beaucoup d’épandeurs en ETA sont dotés d’enfouisseurs, mais aussi de DPA (débit proportionnel à l’avancement) pour une application précise », ajoute Marie-Christine Lemaître. Pour 2018, la fédération régionale des EDT a fait une demande d’enveloppe auprès du conseil régional pour les investissements de biosécurité en aviculture.


   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri49.fr
DERNIERES NEWS

Vidéo de la semaine

Le contrat de solutions de la FNSEA
météo
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
RSS twitter Dailymotion

La question de la semaine

Comment trouvez-vous ce nouveau site ?

Les choix
Les choix
Les choix
Les choix
Répondre à la question de la semaine
Agri49

Agri49
14 Avenue Jean Joxé
49100 Angers
Téléphone : 02 41 96 76 29