Agri49
Accueil > Actualités

Lait : l'OP a proposé un contrat à Lactalis

Aurélien Teneze
Le 28/03/2019 à 16:14 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Envoyer à un ami I Imprimer cet article
Lait : l'OP a proposé un contrat à Lactalis
©agri49

Près de 100 personnes assistaient à l’assemblée générale de l’Association ligérienne des producteurs livrant à Lactalis.

 « L’UNELL (Union National des éleveurs livreurs Lactalis), a fait une proposition de contrat cadre à l’entreprise. Le contrat cadre est en cours de négociation » a annoncé Michel Liaud, vice-Président de l’APLBL (Association des producteurs de lait Pays de Loire et Bretagne Lactalis) et membre de l’UNELL. En effet, la Loi issue des EGA prévoit désormais que ce soient les producteurs ou leur organisation de producteurs qui propose un contrat à leurs acheteurs. « J’appelle tous les producteurs Lactalis qui sont en contrat individuel à se rapprocher de l’agriculteur référent dans leur secteur pour adhérer à l’association ligérienne et bénéficier du contrat cadre négocié par l’UNELL. » a insisté Christophe Cesbron, Président de l’association Ligérienne.

A ce jour, le point d’achoppement entre les producteurs et Lactalis est bien sûr la formule de détermination du prix. « Nous sommes aujourd’hui d’accord sur le niveau de valorisation des PGC (produits grande consommation) export et des produits industriels. Le désaccord se situe sur la valorisation des PGC France. L’UNELL souhaite qu’il soit rémunéré à hauteur des coûts de production soit 396 euros/1000 litres toutes primes et toutes qualités confondues selon l’indicateur de l’interprofession » détaille l’OP.

Volumes : accord sur la gestion collective des volumes

Lactalis et l’APLBL ont trouvé un accord pour une gestion collective des volumes. Une réserve sera créée pour les adhérents de l’OP. Elle permettra de distribuer des volumes aux éleveurs qui en font la demande, sous condition qu’ils n’aient pas bénéficiés des dispositifs précédents. Cette redistribution sera forfaitaire. « C’est une bonne nouvelle pour un nombre important de producteurs Lactalis qui n’avaient pas eu de volumes supplémentaires depuis la fin des quotas » s’est félicité Christophe Cesbron.

Une collecte non OGM qui ne concerne pas le territoire

Lactalis, pour répondre à une demande de ses marchés allemand, s’est lancé dans une démarche non OGM. Néanmoins le Maine et Loire et en particulier les éleveurs de l’association ligérienne ne sont pas concernés par cette démarche. En effet, l’usine de Saint Florent le Vieil est orienté sur de la poudre de lait, produit qui n’est pas concerné.

 

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri49.fr
DERNIERES NEWS

Vidéo de la semaine

Basses vallées : protection des râles des genêts 2018
1220
météo
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
RSS twitter Dailymotion

La question de la semaine

Comment trouvez-vous ce nouveau site ?

Les choix
Les choix
Les choix
Les choix
Répondre à la question de la semaine
Agri49

Agri49
14 Avenue Jean Joxé
49100 Angers
Téléphone : 02 41 96 76 29