Agri49
Accueil > Actualités

Lait : rencontre entre la FDL et Terrena suite à un blocage de camion de lait à Chemillé

Aurélien Teneze
Le 05/04/2019 à 08:39 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Envoyer à un ami I Imprimer cet article
Lait : rencontre entre la FDL et Terrena suite à un blocage de camion de lait à Chemillé
©agri49

Le prix du lait annoncé par Terrena pour avril provoque l’incompréhension des producteurs.

La FDL 49  et la FDPL 44 ont rencontré des représentants de la coopérative mardi 2 avril afin d’avoir des explications.

Demande d’explications

Les agriculteurs ont rapidement réagi vendredi dernier en découvrant le prix du lait pour avril sur le logiciel Terciel de la coopération Terrena. « 320 €/1000 litres pour avril, soit 10 €/1000 litres de moins par rapport aux trois derniers mois, sans explication ! Nous ne comprenons pas. Pourquoi baisser ? Quelle est la stratégie de la coopération ? », dénoncent les producteurs notamment sur les réseaux sociaux. Suite à cette annonce, les fédérations de lait de Loire-Atlantique et du Maine-et-Loire ont exigé des explications de la part de la coopération. Une rencontre a été organisée dans la foulée mardi à Ancenis au siège de Terrena en présence de Christophe Miault, administrateur Terrena en charge de la production laitière, et de deux délégués lait. 

Incompréhension totale

« Dans un marché où les voyants sont aux verts, où le contexte concurrentiel est favorable, et en fin de période de négociations commerciales, les producteurs ne comprennent pas cette baisse. », insiste Frédéric Vincent, Président de la FDL 49. Terrena en réponse dit « suivre sa ligne ». La coopérative attend en effet la fin du printemps et les tendances des autres pays européens en termes de prix et de volume pour réajuster. « Un prix minimum payé de 330 €/1000 litres sur 2019 a tout de même été budgétisé », a précisé l’administrateur Terrena. « Par contre, la coopérative a fait le choix de garder sa grille de saisonnalité et de ne pas lisser les prix. » Sauf que pour les producteurs le début de la campagne démarre mal. « La coopérative devrait porter une politique de prix offensive plutôt que d’afficher une tendance baissière ! ».  Ces derniers dénoncent qui plus est, et encore une fois, le manque de transparence et de communication de la coopérative. 

Manque de lisibilité

Les dispositions législatives de la nouvelle loi issue des Etats généraux de l’alimentation prévoient la prise en compte du coût de production dans les contrats depuis le 1er novembre. L’objectif 2019 qui consiste à couvrir le prix de revient des producteurs de lait ne peut être atteint que si l’ensemble de la gamme des produits laitiers est concerné. Pour les représentants de la FDPL 44 et la FDL 49 qui ont rencontré les représentants de la coopérative Terrena, il est pourtant clair « que les accords signés entre les industriels et les distributeurs ne  sont qu’une première étape, qui doit perdurer au-delà de l’amélioration de la conjoncture qui logiquement doit avoir un effet positif sur le prix payé aux éleveurs ! »

 

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri49.fr
DERNIERES NEWS

Vidéo de la semaine

La politique agricole commune de l'Union européenne par Aurélie Trouvé, chercheuse à AgroParis Tech
1130
météo
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
RSS twitter Dailymotion

La question de la semaine

Comment trouvez-vous ce nouveau site ?

Vous avez déjà répondu à cette question.
Une nouvelle question la semaine prochaine.
Merci
Agri49

Agri49
14 Avenue Jean Joxé
49100 Angers
Téléphone : 02 41 96 76 29