Agri49
Accueil > Actualités

Soirée débat FDSEA/FDL : l'organisation collective des producteurs est un enjeu majeur

Aurélien Teneze
Le 25/05/2018 à 17:03 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Envoyer à un ami I Imprimer cet article
Soirée débat FDSEA/FDL : l'organisation collective des producteurs est un enjeu majeur
©agri49

L'organisation collective des producteurs était l'objet de la soirée débat de ce jeudi 24 mai organisée par la FDSEA et la FDL.

Depuis bientôt un an, les Etats Généraux de l’Alimentation ont remis la rémunération des producteurs au centre des débats. La réglementation européenne s’est assouplie et permet aux producteurs de plus s’organiser. Les interprofessions ont travaillé sur des plans de filière pour donner une feuille de route pour les années à venir. Et les parlementaires planchent sur un projet de Loi. Tout le réseau FNSEA et JA est pleinement mobilisé pour que les lignes bougent, mais toutes les avancées obtenues ne seront que des outils à la disposition des producteurs pour une meilleure rémunération. Pour pouvoir utiliser ces outils, s’organiser en est la première condition.

C’était l’objet de la soirée débat de ce jeudi 24 mai organisée par la FDSEA et la FDL sur la thématique de l’organisation collective des producteurs de lait.

La structuration de Biolait, présentée par Jean-Luc Denis, administrateur du groupement et éleveur en Maine et Loire, a soulevé beaucoup de questions dans la salle. Biolait est aujourd’hui un groupement qui regroupe 1200 producteurs et collecte 35% du lait bio en France. Une particularité importante est que le groupement fixe son prix de vente auprès de ces clients en prenant en compte les coûts de production, modèle de fixation du prix porté par toute la profession dans le cadre des Etats généraux de l’alimentation. Pourquoi ce modèle ne pourrait pas être transposé au lait conventionnel ?

Pour Marie-Andrée Luherne, Présidente de la section laitière de la FRSEA Ouest, « la filière laitière a changé de monde. Par contre les producteurs, qui n’ont pas la liberté de choisir à qui ils livrent, bridés dans la stratégie de leur exploitation par celle dictée par leur collecteur, sont enfermés dans l’ancien monde. Sur notre territoire, certains producteurs regardent le train passer ce qui n’est pas acceptable. Il faut faire sauter un certain nombre de verrous pour que les producteurs soient maîtres de leurs projets d’entreprise ».

Une organisation de producteurs territoriale avec une vocation commerciale serait-elle un élément de réponse ?

Pour Valéry Chéneau, Président de l’OP Saint-Père et membre de l’AOP Grand Ouest, « les objectifs que se donne l’AOP actuellement ne vont pas dans ce sens. L’AOP est un outil pour que les OP puissent continuer à se structurer ». Didier Loiseau, représentant des coopératives de l’ouest, reste très prudent : « une organisation commerciale permettrait peut-être d’avoir le même prix entre producteurs et une politique d’installation harmonisée, mais les risques sont également importants : des entreprises qui ont actuellement trop de lait pourraient réduire leurs contrats, ou des entreprises de transformation qui pourraient être tentées d’aller chercher du lait hors de la France ou se développer à l’international s’ils n’ont plus de collecte implantée en France ».

En conclusion de la table ronde, Frédéric Vincent, Président de la FDL réagit : « est-ce qu’aujourd’hui les OP sont trop jeunes ? Est-ce que les coopératives sont allées trop loin ou pas assez dans leur structuration ? Force est de constater que les organisations économiques ne semblent pas encore prêtes pour une organisation collective territoriale et commerciale, malgré les exemples positifs qui existent. Néanmoins, au-delà des divergences, il faut garder comme seul objectif l’intérêt des producteurs et le retour aux producteurs de la valorisation de leur lait ».

 

20180525_DSC_0012.JPG
©agri49

Les intervenants à la table ronde : Valéry Chéneau, AOP grand ouest, Didier Loiseau, Coop de France ouest, Marie-Andrée Luherne, Présidente de la section laitière de la FRSEA Ouest, Jean-Paul Goutines, directeur de la FRSEA Pays de Loire et animateur de la table ronde.

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri49.fr
DERNIERES NEWS

Vidéo de la semaine

Destruction des couverts - Arvalis
916
météo
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
RSS twitter Dailymotion

La question de la semaine

Comment trouvez-vous ce nouveau site ?

Vous avez déjà répondu à cette question.
Une nouvelle question la semaine prochaine.
Merci
Agri49

Agri49
14 Avenue Jean Joxé
49100 Angers
Téléphone : 02 41 96 76 29