Agri49
Accueil > Actualités

TODE : Le gouvernement favorable à une exonération jusqu’à 1,15 Smic

Laurine ROUQUAYROL
Le 25/10/2018 à 08:45 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Envoyer à un ami I Imprimer cet article
TODE : Le gouvernement favorable à une exonération jusqu’à 1,15 Smic

Une première avancée positive mais 'le compte n'y est pas tout à fait'

Le gouvernement donnera un avis favorable à un sous-amendement au Projet de Loi de Finances 2019 déposé par le député LREM Olivier Damaisin prévoyant une exonération complète jusqu’à 1,15 Smic pour le système de compensation d’allégement de charges patronales devant palier la disparition du TODE.

L'annonce a été faite par le ministre de l’Agriculture lors de la séance des questions au gouvernement du 23 octobre. Le Projet de loi initial proposait que cette exonération s'arrête à 1 Smic, puis devienne dégressive de 1 à 1,6 Smic.

« Le Premier ministre vient d’arbitrer indiquant que des compensations supplémentaires étaient importantes afin de permettre à ces exploitations agricoles de vivre encore mieux », a précisé Didier Guillaume en évoquant les exploitations fortes employeuses de main-d’œuvre saisonnière. La mesure doit répondre aux inquiétudes des employeurs de main-d’œuvre saisonnière dont les salaires sont souvent compris «entre 1,1 et 1,2 Smic». «Le Premier Ministre et le Président de la République sont favorables à ce que nous avancions dans cette direction. Le premier ministre m’a confirmé qu’il fallait faire des compensations pour permettre qu’il y ait moins de perdants», a également affirmé Didier Guillaume.

 

TODE : Pour la FNSEA «Le compte n'y est pas tout à fait»

20180919_P1140473.jpg
Christiane Lambert et les responsables FDSEA/JA49 lors de la rencontre avec le conseiller agricole du 1er moinistre sur le dossier TODE en septembre dernier

Suite à l'annonce du ministre de l'Agriculture le 23 octobre d'une meilleure compensation de la suppression du TODE (exonération de charges concernant les salariés occasionnels), la présidente de la FNSEA Christiane Lambert estime que «le compte n'y est pas tout à fait. Il manque encore 39 millions d'euros si nous voulons une compensation à l'euro près». La présidente de la FNSEA tient toutefois à «saluer le travail du ministre de l'Agriculture et des parlementaires» et se félicite de la mobilisation du réseau FNSEA/JA auprès des parlementaires «qui ont permis de faire remonter la problématique jusqu'à Matignon et l'Elysée». Pour la présidente de la FNSEA, «il était capital de réouvrir ce sujet, encore un petit effort !».

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri49.fr
DERNIERES NEWS

Vidéo de la semaine

Destruction des couverts - Arvalis
920
météo
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
RSS twitter Dailymotion

La question de la semaine

Comment trouvez-vous ce nouveau site ?

Vous avez déjà répondu à cette question.
Une nouvelle question la semaine prochaine.
Merci
Agri49

Agri49
14 Avenue Jean Joxé
49100 Angers
Téléphone : 02 41 96 76 29