Agri49
Accueil > Actualités

Varenne de l’eau: lancement le 28 mai

Marie Rullier(FDSEA 49)
Le 28/05/2021 à 16:32 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Envoyer à un ami I Imprimer cet article
Varenne de l’eau: lancement le 28 mai

"Varenne agricole de l’eau et du changement climatique"

L'objectif affiché par l'Etat est d'«engager une réflexion collective et construire des politiques durables pour la résilience du modèle agricole face aux aléas climatiques». Trois groupes de travail sont installés, avec une remise des résultats prévue «début 2022», indique-t-on au ministère de l’Agriculture, qui pilote l’initiative avec le ministère de la Transition écologique.

Le premier concerne la «gestion conjoncturelle» des crises liées aux aléas climatiques. Il s’agit d’aboutir à «des arbitrages» sur l’assurance récolte et à «un point sur l’évolution éventuelle des gouvernances du CNGRA»; d’«installer une politique d’anticipation de crise» «en complément des outils existants». Le deuxième groupe vise à «renforcer la résilience de l’agriculture», en bâtissant un plan d’adaptation régional qui croisera des travaux à l’échelle des filières et des territoires. Le troisième ambitionne d’«accéder à une vision partagée et raisonnée aux ressources en eau». Quant à la méthode retenue pour ce «Varenne», le ministère demande aux participants de s’appuyer sur la science, l’innovation, en étant à l’écoute des uns et des autres.



France Nature Environnement et le Réseau action climat (Rac) ont décidé de refuser l’invitation du ministère de l’Agriculture. Pour FNE, «ce comité du Varenne est monté de toutes pièces, en dehors de tout cadre de concertation déjà existant sur les questions d’eau et d’adaptation au changement climatique». «Pour s’adapter au changement climatique, il ne suffira pas de miser sur les retenues, les OGM et les assurances, des changements en profondeur sont nécessaire», souligne le Réseau action climat. Alors que les ONG ont claqué la porte du CSO le 22 mai, «c’est la Pac qui devrait aider le secteur agricole à s’adapter au changement climatique», défend Cyrielle Denhartig. Et d’illustrer que la version du PSN (déclinaison française de la Pac) présentée par le ministère n’a pas été assez loin sur la diversification des cultures, «un des principaux leviers pour résister aux aléas climatiques», estime-t-elle.




 

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri49.fr
DERNIERES NEWS

Vidéo de la semaine

Retour en vidéo sur la rencontre avec la Ministre Barbara Pompili
https://www.facebook.com/RGT-Conexxion-891772670976284/
météo
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
RSS twitter Dailymotion
Agri49

Agri49
14 Avenue Jean Joxé
49100 Angers
Téléphone : 02 41 96 76 29