Agri49
Accueil > Actualités

Viande bovine : cher Père Noël

Marie Rullier(FDSEA 49)
Le 22/12/2020 à 10:00 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Envoyer à un ami I Imprimer cet article
Viande bovine : cher Père Noël

Lettre des éleveurs de bovins viande au Père Noël

Cher Père Noël,

Cette année, nous avons été très sages. Nous avons été très gentils avec les abattoirs et la grande distribution. Pas de blocages, pas de manifestations, pas de dépôts de fumier… Tu peux même demander à Michel-Edouard Leclerc, il te dira que c’est la vraie vérité.

Et puis nous avons bien fait nos devoirs aussi. Cette année, nous avons eu beaucoup de devoirs avec la covid-19. Nous avons durement travaillé pour nourrir les français. Mais grâce à nous, ils n’ont pas manqué de viande de qualité. Le professeur d’agriculture, Julien Denormandie, a même écrit dans notre carnet de note, à propos de l’ouverture du marché japonais : « Cette réussite témoigne de l’excellence du système sanitaire français et européen sur les produits alimentaires, une nouvelle fois reconnue par des autorités étrangères. »

Bon, c’est vrai qu’on s’est un peu fâché au printemps. Mais tu comprends, Père Noël, y a des moments où c’est difficile de rester calme. Notre professeur d’économie nous a parlé de la loi de l’offre et de la demande. Nous, on a compris que lorsque le demande était forte, le prix payé au producteur, il devait augmenter. Et bien il y en a qui n’ont pas dû comprendre. Alors, avec les copains, on s’est dit qu’on laisserait nos animaux partir que si le prix augmentait. Ça a plutôt marché, parce que les cotations ont remonté un peu et elles ont eu un effet positif dans les exploitations, même si c’est pas encore suffisant.

Mais là nous sommes tristes. C’est pas vraiment la fête à la maison. Nos efforts ne sont pas rémunérés. Plusieurs d’entre nous sont découragés, arrêtent la production ou y pensent fortement. Nous avons des copains qui voudraient bien s’installer mais avec un prix payé au producteur très en-dessous des coûts de production, c’est pas possible et puis les banques, elles ne veulent pas prendre le risque.

Alors pour Noël, on va pas te faire une très longue liste de cadeaux. On voudrait quelque chose qu’on puisse garder longtemps. Et cette année, on te demande pas le dernier jouet à la mode. Mais plutôt un truc sorti il y a 2 ans. On voudrait l’application de l’article 1 de la loi Egalim de 2018. On a vu la pub à la télé et dans les journaux et ça a l’air génial. Ça parle de contractualisation et de prise en compte des coûts de production. Les copains et moi, on pense que c’est une bonne méthode pour revaloriser le prix de nos animaux et faire augmenter les cotations.

T’inquiète pas pour le prix. On a vu sur internet des exemplaires encore en super état et pas cher parce que quasiment personne ne l’a utilisé. Alors même si c’est d’occasion, ça nous ira très bien.

Ah et dernière chose, Père Noël, si tu peux ajouter ce cadeau dans ta hotte pour les autres opérateurs de la filière viande bovine, ce serait sympa !

Les copains et moi on t’embrasse !

 

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri49.fr
DERNIERES NEWS

Vidéo de la semaine

La Convention Collective Nationale : c'est quoi ?
http://www.techelevage.fr/
météo
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
RSS twitter Dailymotion
Agri49

Agri49
14 Avenue Jean Joxé
49100 Angers
Téléphone : 02 41 96 76 29