ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator
Agri49
Accueil > Actualités

Influenza aviaire : confinement des volailles étendue à tout le territoire français

Aurélien Teneze
Le 10/11/2022 à 15:27 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Envoyer à un ami I Imprimer cet article
Influenza aviaire : confinement des volailles étendue à tout le territoire français
©agri49

La DDPP du Maine-et-Loire se montre inquiète sur la diffusion du virus dans les prochaines semaines.

« La circulation du virus est extrêmement forte dans l’avifaune sauvage », explique Eric David, directeur de la DDPP 49, lors d’un point presse organisé, mercredi 9 novembre pour faire un point de situation sur le département angevin. L’absence d’intersaison a permis au virus de continuer de circuler. « Aujourd’hui, on constate plusieurs souches de virus sur la faune sauvage. Et elle le restitue aux animaux d’élevage… » La DDPP est inquiète parce que « cette très forte circulation du virus sur la faune sauvage est à un niveau jamais atteint… Même au plus fort de la crise que nous avons vécue l’année dernière », insiste Eric David. La baisse des températures des prochaines semaines devrait, en plus, augmenter le risque de propagation du virus. 

50 foyers en France

C’est dans ce contexte que le niveau de risque de la grippe aviaire est passé au niveau élevé sur l'ensemble du territoire français. Désormais, tous les éleveurs français sont contraints de confiner leurs volailles. En France, on dénombre 50 foyers d’influenza aviaire. 44 concernent la faune captive (zoo ou basse-cour). « Un sur 2 se situe dans la région des Pays de la Loire », souligne le directeur de la DDPP. La moitié des foyers sont des palmipèdes et 40 % des dindes. « La dinde est une espèce qui présente une sensibilité importante même avec une faible concentration du virus. » Le directeur préconise d’éviter le plus possible la pratique du détassage. « C’est à ce moment qu’on augmente le risque d’introduction et de diffusion du virus. » 

Maintenir les mesures de biosécurité

Eric David a rappelé l’importance de maintenir les mesures de biosécurité. « C’est un facteur essentiel pour éviter l’effet tache d’huile d’un foyer primaire dans d’autres élevages. La moindre faute de biosécurité suffit à faire entrer le virus. Mais ces mesures ne sont pas non plus une garantie à 100 %. » Aujourd'hui, il n'a pas été observé de circulation de virus d'élevage à élevage.

 

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri49.fr
DERNIERES NEWS

Vidéo de la semaine

Lait : le président de la FNPL fait le point sur les actions
https://www.facebook.com/RGT-Conexxion-891772670976284/
météo
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
twitter Dailymotion
Agri49

Agri49
14 Avenue Jean Joxé
49100 Angers
Téléphone : 02 41 96 76 29